BONNES VACANCES 2017

Commentaires

SAISON 2017/2018

 

RAPPEL...RÈGLES À NE PAS OUBLIER...

LE BÉNÉVOLE

LE BENEVOLE

Il prend des coups par devant, des coups par derrière, son téléphone devient celui de l’association dont il est Secrétaire ou Président. Sa maison est envahie de papiers, de tracts, d’affiches. Ses proches râlent de ne point le voir ; les conjoints jalousent cette autre passion.

Tiens même, voilà qu’on lui reproche d’en faire trop, de s’approprier une structure qui ne dépend souvent que de son enthousiasme. Comme si la générosité, dans ce bataclan de nombrilismes, était forcément suspecte.

On l’enquiquine pour la trésorerie, on pinaille sur un courrier trop tardif, il est pénalement responsable en cas de litige. Et surtout, il n’a pas le droit à l’erreur.

Le BENEVOLE est le punching-ball de la société : plus il donne de sa personne, plus il est privé en tout ou en partie, de la faculté de se mouvoir. Et pourtant, sans lui, sans ce << GENEREUX, TENDANCE FOSSILE >> (un jour il finira par disparaître, las d’être là), on n’aurait ni moules frites, ni feux d’artifice, et autres manifestations à Saint Rémy sur Avre.

On n’aurait plus grand-chose, juste un monde un peu étriqué, un peu plus walkman, un peu moins net et plus internet.

Ce jour là, quoiqu’il arrive, permettra au BENEVOLE de respirer, de découvrir ses enfants, de causer à son conjoint, pour peu que ce dernier soit encore à la maison et d’aller aux manifestations des autres.

Car le BENEVOLE, évidemment ne profite jamais des festivités qu’il organise, puisqu’il mène une vie en coulisses.

Il aura en revanche à son décès, une belle << nécro >>, une homélie émouvante, des pleurs et des épitaphes du style << A NOTRE DEVOUE PRESIDENT >>

UNE CONCESSION UN PEU TARDIVE… ET A PERPETUITE…

Article d’un président d’un comité des fêtes.