FC REMOIS : site officiel du club de foot de Saint-Rémy-sur-Avre - footeo

code du sportif

Cool      LE CODE DU SPORTIF

1. SE CONFORMER AUX REGLES DU JEU

2. RESPECTER LES DECISIONS DE L'ARBITRE

3. RESPECTER LES ADVERSAIRES ET LES PARTENAIRES

4. REFUSER TOUTE FORME DE VIOLENCE ET DE TRICHERIE

5. ETRE MAITRE DE SOI EN TOUTES CIRCONSTANCES.

6. ETRE LOYAL DANS LE SPORT ET DANS LA VIE.

7. ETRE EXEMPLAIRE , GENEREUX ET TOLERANT

 

En pleurs  CHARTE DU FAIR PLAY

1. Repecter les réglements, ne jamais chercher à les enfreindre

2. Respecter le matériel mis à disposition

3. Respecter l'arbitre , accepter toutes sles décisions sans jamais mettre en doute son intégrité

4. Reconnaître dignement la supériorité de l'adversaire dans la défaite

5.Savoir reconnaître les bonnes performances d' un adversaore

6. Accepter la victoire avec modestie sans vouloir ridiculiser l'adversaire

7.Vouloir se mesurer à un adversaire en jouant régulièrement

8. refuser de gagner par des moyens illégaux ou par la tricherie

9. compter sur son talent et ses capacités pour gagner

10 Garder sa dignité en toutes circonstances et notamment dans la défaite

11. Rester maître de soi, refuser la violence physique et verbale.

12 . Etre exemplaire, généreux et tolèrant.

13. Signer une licence pour jouer dan le club et non pas pour jouer en équipe 1, titulaireà chaque match

14.Honnorer et donner le meilleur de soi-même , lors d'une éventuelle sélection départementale ou

régionale

15. Ne jamais oublier que le football est avant tout  UN JEU

 

 ADVERSAIRE D'UN  JOUR , AMI POUR TOUJOURS

dirigeants, educateurs, capitaines d'équipes faites appliquer cette règle et vous serez les premiers

récompensés dans la course au  FAIR-PLAY

 

LA BOUTIQUE EN LIGNE DU FC REMOIS

PicsArt_11-02-07.51.54.jpg

LE NOUVEAU BARÈME DISCIPLINAIRE EST BEAUCOUP PLUS SÉVÈRE

Alors que la violence est en hausse sur les terrains de football, la FFF a choisi de durcir les barème disciplinaires pour la saison à venir. Etat des lieux.

La saison dernière, notre rédaction a relaté de nombreux faits de violences qui se sont déroulés sur les terrains de football amateur. Si la hausse de cette violence reste assez marginale, on peut toutefois remarquer une augmentation dans la gravité des actes. C’est pour cela que la FFF a décidé en mars dernier de relever une grande partie des sanctions à l’encontre des joueurs mais aussi – et surtout – des staffs techniques.

Les sanctions concernant l’anéantissement d’une occasion de but (deux matchs), les fautes grossières (trois matchs) et les propos, gestes et (ou) attitudes susceptibles d’offenser une personne (de deux à quatre matchs) n’ont pas été modifiées, tout comme les comportements obscènes (qui heurtent la décence, la pudeur ou le bon goût). Les comportements grossiers et injurieux ont eux été augmentés d’un match de suspension (article 6).

image: http://www.footamateur.fr/wp-content/uploads/2017/08/Article-6-1024x254.JPG

Les comportements intimidants et menaçants (article 8) prennent deux matchs de suspension supplémentaire.

image: http://www.footamateur.fr/wp-content/uploads/2017/08/Article-8-1024x249.jpg

Les comportements racistes et discriminatoires (article 9), souvent oubliés par les arbitres et autres officiels, sont passés de six à dix matchs pour les joueurs – et cinq mois pour un membre du staff technique – quels que soient les auteurs et les victimes. A noter que c’est la seule sanction qui ne fait aucune différence sur la victime (joueur, entraîneur ou officiel).

Les sanctions des bousculades volontaires (article 10) et les tentatives de coups (article 11) ont été largement revues à la hausse avec de deux à six mois supplémentaires si la victime est un officiel. Par contre la disproportion des sanctions si la victime est un arbitre ou un joueur/entraîneur/dirigeant est très (trop ?) importante. 

image: http://www.footamateur.fr/wp-content/uploads/2017/08/Article-10-1024x263.jpg

image: http://www.footamateur.fr/wp-content/uploads/2017/08/Article-11-1024x253.jpg

Concernant les crachats (article 12), les sanctions restent similaires à part à l’encontre des joueurs, entraîneur et dirigeants avec un match en plus c’est à dire de 6 (rencontre) à huit matchs (hors rencontre). Même chose pour les actes de brutalité / coups (article 13.1) avec une légère hausse pour les joueurs, entraîneurs et dirigeants (+2 matchs).

Ce qui a été très sensiblement augmentés, ce sont les sanctions pour les coups occasionnant une blessure dûment constatée par certificat médical. Pour les officiels, ce sont trois ans de suspension qui ont ainsi été ajoutés au précédent barème.

image: http://www.footamateur.fr/wp-content/uploads/2017/08/Article-13-888x1024.jpg

C’est plutôt une bonne chose de la part de la FFF d’avoir augmenté les sanctions sur les faits les plus graves. Mais celles-ci sont encore beaucoup trop disproportionnées entre les officiels et les autres acteurs. C’est peut-être une piste à creuser pour les prochaines saisons…


En savoir plus sur http://www.footamateur.fr/nouveau-bareme-disciplinaire-beaucoup-plus-severe/#lrk4VlYG2urxkpVu.99 

Par Jérome Bouchacourt -8 août 2017
En savoir plus sur http://www.footamateur.fr/nouveau-bareme-disciplinaire-beaucoup-plus-severe/#lrk4VlYG2urxkpVu.99

Aucun événement